Archives de tags | lecture

( Troisième Humanité – B. WERBER ) Quand Werber envoie bouler Darwin

huma1Est-il encore utile de présenter Bernard Werber, ce romancier français toulousain auteur de sagas célèbres ( trilogie des Fourmis, le cycle des Anges ou encore le cycle des Dieux ) sachant mêler avec habileté plusieurs genres littéraires comme la science-fiction, la nouvelle, la philosophie et les sagas d’aventures?

C’est là tout le génie de cet écrivain : il parvient à vulgariser la Science , sans toutefois en faire des caisses. Il en résulte souvent des romans captivants qui gravitent autour des Sciences tout en restant accessibles au grand public . On aime ou on déteste. Mais personnellement j’aime tous les romanciers qui savent réconcilier le grand public avec la lecture ^-^ Ce n’est pas hautement intellectuel certes, mais il sait titiller la Lire la suite

( La Madone des enterrements – M. WICKHAM ) Les deuils, c’est pas vraiment chick…

madone1En ce moment j’ai un rythme de lecture carrément effréné.
Je me farcis des bouquins de chicklit en 2-3 jours et les enchaîne rapidement. Il faut dire que je ne peux pas envisager de me coucher sans lire une bonne demie-heure le temps de trouver le sommeil.

Si vous vous souvenez de mon billet sur Drôle de Mariage , je m’étais jurée de ne plus acheter ou lire de romans de Madeleine Wickham alias Sophie Kinsella . Et pourtant j’ai craqué, sans doute un jour où dépitée de ne pas trouver de nouveautés côté chicklit dans les rayons de la FNAC, j’ai jeté ce roman dans mon panier.

J’ai dévoré ces 348 pages en 3 jours ( oui même quand je n’accroche pas, je lis vite car j’ai hâte de passer au bouquin suivant ^-^ ) seulement mais malheureusement il ne m’a pas laissé un souvenir impérissable. Et pourtant il s’agit de Lire la suite

( La fille de sa mère – J. WEINER ) Ta mère est tellement grosse que…

fille0Mon titre vous rappelle sans doute les vannes pourries que nous nous lançions il y a quelques années à la tronche , avec des variations toutes aussi classes comme « ta mère est tellement bête » ou « ta mère est tellement moche » ..
Vous commencez à me connaître : j’ai pris le parti de vous parler de toutes les lectures, aussi futiles soient-elles afin de vous donner envie de lire ou au contraire, d’éviter certaines oeuvres sans intérêt. C’est toujours du côté chicklit que je me rue dans les rayons de la FNAC , en quête éternelle de nouveautés.

C’est ainsi que je suis tombée sur un roman de Jennifer Weiner , un nom que vous avez pu découvrir si vous lisez régulièrement mes avis. Sur l’étagère, j’ai dû farfouiller jusqu’au fond du meuble en quête de nouveauté(s). Je suis tombée sur LA FILLE DE SA MERE et je me souvenais parfaitement avoir aimé ma précédente et première lecture de cette romancière.

Après avoir déboursé les 8,10 € nécessaires à son acquisition au Lire la suite

( Misérable Miranda – I . WOLFF ) Cette pouffe est une CHICK fille !

miserable0Il y a des écrivains comme ça, que dès qu’il sort un nouveau roman, tu te précipites dessus. C’est le cas avec Isabel Wolff auteur de chicklit que je dévore littéralement.

Aujourd’hui je vais donc vous parler d’un de ses livres que j’ai dévoré en 3 jours tant il m’a transportée dans l’univers d’Isabel, une fois encore : MISERABLE MIRANDA .

Même si elle compte plus de parutions que sa consoeur Beth Harbison, je ne peux pas continuer ce billet sans vous énumérer les romans déjà publiés d’ Isabel Wolff.
Après je vais pas vous gonfler avec sa vie, ses lardons et tout le tintouin, vous avez juste besoin de savoir qu’elle est britannique et coule des jours heureux à Londres, et que sur son site Internet elle parle déjà de son prochain roman, à paraître cette année…J’ai Lire la suite

( Lipstick Jungle – C. BUSHNELL ) Trois femmes croquent la Grande Pomme

Lipstick-JungleVous savez désormais que je suis une boulimique de chicklit . Bibliophile aussi car je n’arrive pas à me séparer de mes bouquins qui commencent à prendre une place colossale dans l’appartement. J’essaye de me soigner. D’ailleurs si vous voulez me racheter certains bouquins, les enchères sont ouvertes ! 🙂

Heureusement Musclor ne peut rien dire : il est comme moi voire pire.
Du coup je peux rédiger des billets littéraires tranquillement, sans échéance à respecter ( ouais parce que côté salle de bains, je me magne le fion d’écrire, histoire de virer le bordel qui insupporte Musclor ).
Comme en plus chaque virée au Lire la suite

( Les tribulations de Tiffany Trott – I . WOLFF ) Tiffany, 37 ans, célibataire mais furieusement CHICK !

tribulationsAujourd’hui j’ai envie de vous présenter un livre que j’ai adoré. Tellement aimé en réalité que je l’ai relu quelques mois après ma première découverte et que je l’ai tout autant apprécié ( sans toutefois me souvenir de la fin , ce qui est encore mieux ) ( oui j’ai une mémoire de poisson rouge et alors? )
Ce livre a une longue histoire puisqu’il appartenait à ma mère, et je me souviens qu’à l’époque ( et ça se compte en années, vu que le livre est sorti en 1999 ! ) je ne connaissais pas du tout le genre littéraire nommé chicklit .
Je me rappelle parfaitement avoir vu ce bouquin dans le salon, attirée par la couleur bleu vif criarde de sa première de couverture. Et je me souviens Lire la suite

( Des amies de toujours – J. WEINER ) Comment se transformer en Thelma et Louise

amies0Vous commencez à me connaître : j’ai pris le parti de vous parler de toutes les lectures, aussi futiles soient-elles afin de vous donner envie de lire ou au contraire, d’éviter certaines oeuvres sans intérêt. C’est toujours du côté chicklit que je me rue dans les rayons de la FNAC , en quête éternelle de nouveautés.

C’est ainsi que je suis tombée sur un roman de Jennifer Weiner , un nom totalement inconnu à mon bataillon. Sur l’étagère, seul le roman DES AMIES DE TOUJOURS trônait avec sa jolie couverture couleur prune. J’ai tenté le coup car ne suis pas du tout sectaire ni pétrie d’ a priori sur les écrivains de chicklit. J’ai découvert par la suite que cette romancière avait bien d’autres livres édités et j’ai d’ailleurs dévalisé les rayons du Gibert Jeunes avec ma morue, Jennifer Weiner en tête ( autant dire que vous allez en bouffer du billet chicklit ).

Après avoir déboursé les 7,60 € nécessaires à son Lire la suite