Archives de tags | blush

( BATISTE ) Toute première fois, tou-toute première fois…que je suis à sec !

baptiste - 3Dans les mois à venir, je vais assurément vivre beaucoup de premières fois. J’en compte déjà quelques-unes comme la première fois que je bâfre en toute hâte un fondant au chocolat alors que j’avais pour habitude de les déguster tout doucement  ; la première fois que je me demande si un bigorneau danse la carioca dans mon utérus  ; la première fois que je me badigeonne le bidon d’une huile anti-vergetures ; la première fois que je lis entièrement un blog consacré à la maternité ( coucou Vio ) ; la première fois que je chiale devant Enquêtes Criminelles ( chut on ne juge pas ).

Bref. Le changement c’est maintenant. Et c’est aussi le cas dans ma salle de bains puisque j’utilise davantage de produits certifiés Bio, que je me tartine TOUT le corps d’hydratants divers pour éviter de tenir la comparaison avec un pruneau désséché après Lire la suite

[ HAUL les coeurs ! ] Ce mois-ci, dans ma boîte à lettres…

bal janvier - 13

Ma boîte à lettres reprend du service en 2015 ! Après un mois de décembre relativement calme, j’ai eu l’immense plaisir de découvrir que les marques ont décidé de me gâter en ce début d’année !

Comme j’ai l’énergie d’un escargot sous somnifère, que je suis toujours en pyjama à 16 heures et qu’un bubon a eu la bonne idée de germer sur mon visage Lire la suite

[ Défi du lundi ] Fête du Poil et festival de la Touffe

defi241114 - 5Cette semaine, MyBeauty propose que l’on touche quelques mots de nos pinceaux et ça tombe bien : je suis intarissable au sujet de mes nombreux outils à poils surtout celui de Musclor !

Après des années de maquillage au doigt, j’ai vers l’âge de 23 ans compris tout l’intérêt d’utiliser ces petits instruments devenus indispensables dans mon quotidien. J’ai depuis lors arrêté totalement de patouiller mon fond de teint à mains nues même si je confesse utiliser encore mes doigts pour les fards à paupières les matins pressés.

Pourtant mon histoire avec ces bâtonnets poilus avait mal débuté : mon tout premier pinceau était siglé Agnès b. et c’était une bouse  qui n’accrochait pas du tout la matière ( corollaire = il n’étalait rien ) et s’est totalement déplumé en quelques semaines.

Depuis j’ai investi dans des pinceaux de marques différentes dont la qualité me convient tout à fait. Je ne suis pas prête à investir des sommes colossales pour eux, aussi je n’hésite pas à saisir les bonnes occasions pour m’en procurer à prix Lire la suite

( LANCÔME ) Lu, experte en tours de MagieBlush

blushlancome - 5Je parle très peu de produits make-up sur le blog.

C’est un tort puisque je ne passe pas une journée sans me peindre le museau un minimum, histoire de planquer le bordel dermique et de mettre en valeur mes lèvres et/ou mes yeux.

Pendant l’adolescence, je ne mettais pas de blush. De nature timide et pudique, j’avais très facilement le rose qui montait aux joues. Il suffisait qu’un garçon me regarde plus d’une demie-seconde pour que ma tête se transforme en cocotte-minute.

Puis vint mon tout premier blush, issu tout droit d’un craquage au Club des Créateurs de Beauté. Sauf que je m’en servais pas ( mais que je l’utilise aujourd’hui sans qu’il me colle de boutons ! ).

Un jour, alors que je me baladais chez Séphora avec Môman et que j’avais ma première paye à claquer en cosmétos, une vendeuse m’a prise en main et m’a maquillée. Le résultat fut tellement sympa que j’ai quasiment dilapidé la totalité de ma paye ce jour-là Lire la suite

LR Beauty et Lalutotale vous gâtent pour la Saint-Valentin ! ( BIG CONCOURS inside )

concoursLR1Ca fait maintenant 4 ans que je ne suis plus seule pour la Saint-Valentin.

Avant, je sais pas comment je me débrouillais : j’étais en couple depuis plus ou moins longtemps ( de l’ordre du mois en général ) et paf, une semaine avant la date fatidique, je me faisais larguer. Je voyais ça comme un mauvais présage et je rêvais du jour où je ne passerai pas la Saint-Valentin seule. Je jalousais jusqu’à la moëlle ces petits couples, main dans la main, qui se rendaient au restaurant pour fêter la journée des amoureux, tout amoureux qu’ils étaient eux-mêmes. Salauds, salauds.

Depuis 4 ans, je suis raide dingue de mon Musclor. Et je dois avouer un truc : j’en ai pu rien à péter de la Saint-Valentin. Ceci dit, je suis comme 99% de gonzesses : je dis que j’en ai rien à carrer mais je jubile quand Lire la suite